Actualités

Truffle Capital vous présente ses dernières actualités – dans cette section vous trouverez  les articles,  les communiqués de presse et les vidéos de Truffle ainsi que des sociétés du portefeuille.

Les dernières lettres de l’innovation de Truffle Capital vous sont également accessibles ci-dessous.

février 2012

Neovacs

NEOVACS

  • Trésorerie et consommation de trésorerie conformes aux anticipations
  • Une année 2011 clef en termes de développements cliniques
  • Une année 2012 majeure qui devrait apporter une nouvelle validation du potentiel de la technologie Kinoïde

Paris, le 20 février 2012 – Néovacs(Alternext Paris : ALNEV), entreprise leader dans les vaccins thérapeutiques pour le traitement des maladies auto-immunes et inflammatoires, annonce aujourd’hui ses résultats annuels pour l’exercice clos au 31 décembre 2011 et arrêtés par le Conseil d’administration en date du 16 février 2012.

Des résultats en ligne avec les anticipations : dépenses de R&D conformes au plan de marche et poursuite d’un contrôle strict des frais généraux

Les revenus d’exploitation au 31 décembre 2011 atteignent 392 K€. La Société étant à ce jour en phase de développement de ses produits, la quasi-totalité de ses revenus provient d’une subvention de 364 K€ versée au premier semestre par OSEO au titre du programme « Tracker » mis en place pour le TNF-Kinoïde dans la polyarthrite rhumatoïde.

Reflétant les importantes avancées cliniques réalisées sur les produits développés par la Société et la poursuite d’un contrôle strict des dépenses en termes de frais généraux, les charges d’exploitation se sont montées à 10 595 K€ sur la totalité de l’exercice. En particulier, 8 991 K€ ont été consacrés à la Recherche et Développement. Ce montant est en ligne avec les anticipations de la Société. Les frais de 2 R&D représentent 85 % de la totalité des charges d’exploitation, soit un ratio en amélioration de 5 points par rapport à l’exercice précédent.

En conséquence, la perte d’exploitation s’établit à 10 203 K€, en très légère progression par rapport à 2010. Après prise en compte d’un produit exceptionnel de 522 K€ lié au solde de l’avance remboursable d’Oséo pour le projet VEGF-K pour un montant de 450 K€ et d’opérations en capital pour un montant 72 K€ euros lié à la plus-value réalisée sur les opérations d’achat et revente de titres de la société dans le cadre du contrat de liquidité, d’une perte exceptionnelle de 34 K€ liée à la moins-value réalisée sur les opérations d’achat et revente de titres de la société dans le cadre du contrat de liquidité, et d’un produit d’impôt correspondant au CIR pour 1 596 K€, l’exercice clos le 31 décembre 2011 se solde par une perte nette de 8 114 K€, contre une perte nette de 8 983 K€ pour l’exercice précédent constituant ainsi une amélioration significative de +10% par rapport à 2010

 
Des fonds propres renforcés de près de 10 M€

La trésorerie disponible au 31 décembre 2011 est de 10 533 K€. Comme annoncé sur le premier semestre, la Société a notamment renforcé ses fonds propres de près de 10 M€ sur les six premiers mois de l’année grâce aux succès de plusieurs levées de fonds réalisées auprès de l’industriel Debioinnovation, des actionnaires historiques Truffle Capital et d’OTC AM ainsi que d’autres investisseurs institutionnels qualifiés. En outre, NEOVACS a reçu sur le premier semestre le versement d’une aide financière accordée par OSEO de 1,4 M€ dans le cadre du projet « Tracker » (qui se décompose en une subvention de 0,4 M€ et une avance remboursable de 1,0 M€). Enfin, un versement de 1,3 M€ a été perçu au titre du Crédit d’impôt recherche enregistré au 31 décembre 2010.

Compte-tenu de ces rentrées de cash, le niveau de trésorerie disponible à fin 2011 de 10 533 K€ fait ainsi ressortir un « cash burn » de 8 696 K€ sur la totalité de 2011, soit un niveau tout à fait en ligne avec les anticipations de la Société au regard de ses développements cliniques.

Pour rappel, et la Société n’ayant quasiment aucune dette, NEOVACS bénéficie d’une situation bilancielle saine.

 
Faits marquants 2011 et événements récents : d’importantes avancées cliniques

NEOVACS développe des vaccins thérapeutiques dans trois maladies auto-immunes et inflammatoires : le lupus, la maladie de Crohn et la polyarthrite rhumatoïde. Conformément à sa feuille de route, d’importantes avancées cliniques ont eu lieu dans ces trois indications en 2011 et début 2012 :

– Lupus : après avoir achevé courant février 2011 le recrutement des patients pour l’étude de phase I/II avec l’IFNα-Kinoïde, NEOVACS a présenté les résultats finaux de cette étude le 8 novembre 2011 lors du congrès de l’ACR à Chicago. Ces résultats mettent en avant le succès de l’étude puisqu’ils avèrent l’excellente tolérance, la forte immunogénicité et l’activité significative du Kinoïde sur des marqueurs biologiques du lupus.

– Maladie de Crohn : en février et mai 2011, Néovacs a présenté dans deux congrès internationaux de gastro-entérologie les résultats de l’étude de phase I/II du TNF-K dans la maladie de Crohn. Ces résultats ont mis en exergue que le TNF-K est bien toléré, immunogène. En outre, avec un taux de rémission clinique de 50% aux doses de 180 et 360 mcg, ils s’avèrent être très encourageants. NEOVACS a annoncé le 15 décembre 2011 la finalisation du recrutement de patients dans l’étude internationale de Phase II.

– Polyarthrite rhumatoïde : après avoir achevé début août 2011 le recrutement des patients pour l’étude de phase IIa avec le TNF-Kinoïde, NEOVACS a publié début janvier 2012 des résultats finaux supérieurs à ses attentes. En effet, non seulement ces résultats avèrent une nouvelle fois l’excellente tolérance du TNF-Kinoïde dans l’indication de la polyarthrite rhumatoïde mais ils mettent, qui plus est, en exergue de premiers prémices d’efficacité, prémices très prometteurs eu égard au design et nombre de patients recrutés dans l’étude.

En outre, les résultats cliniques de NEOVACS ont fait l’objet de publications dans de prestigieuses revues scientifiques comme « Annals of Rheumaticdiseases ». Enfin, ces résultats ont reçu un excellent accueil de la communauté scientifique lors de présentations à des congrès dédiés.

 
Perspectives 2012 : un nouvel exercice majeur qui devrait apporter une nouvelle validation du potentiel de la technologie Kinoïde

2012 se présente comme un nouvel exercice de développement clef pour NEOVACS avec plusieurs annonces majeures qui devraient encore conforter la valeur médicale de ses produits, auprès de la communauté scientifique comme de partenaires potentiels, et constitueront donc un important levier à court terme.

En particulier, NEOVACS confirme la publication des données de Phase II dans la maladie de Crohn au cours du deuxième trimestre. En parallèle, les travaux de NEOVACS devraient faire l’objet de plusieurs publications scientifiques à forte notoriété et de présentations lors de congrès scientifiques prestigieux.

En termes de financement, et à l’instar de ce qui avait d’ores et déjà été annoncé lors des résultats du premier semestre, NEOVACS confirme que le niveau de trésorerie disponible actuel permettra d’assurer jusqu’à la fin 2012 le financement de l’activité tel que prévu dans la feuille de route rappelée ci-dessus.

Guy-Charles Fanneau de la Horie, Directeur Général de NEOVACS, conclut : « Notre technologie Kinoïde de vaccination thérapeutique ou d’immunologie active propose d’apporter des solutions de traitement durables là où les anticorps monoclonaux ne sont plus efficaces, soit des marchés de plusieurs milliards de dollars et des attentes très importantes. A ce jour, au regard de la qualité des résultats publiés dans nos différentes indications, notre technologie représente un potentiel considérable auprès de la communauté scientifique comme de futurs partenaires. Ce sont autant de raisons qui nous rendent chaque jour plus confiants dans la poursuite du développement de NEOVACS et nous confortent dans notre stratégie de maximisation systématique de la valeur créée au bénéfice de nos actionnaires ».