News

Truffle Capital brings you its latest news – in this section you will find news articles, press releases and videos from Truffle as well as updates about our portfolio companies.

You may also read the latest issues of Truffle Capital’s newsletter below.

September 2010

NEOVACS

 Maîtrise des flux financiers en ligne avec le plan de développement présenté lors de l’introduction en bourse
 De belles avancées et des résultats prometteurs dans les études cliniques en cours

Paris, le 17 septembre 2010 – Néovacs (Alternext Paris : ALNEV), entreprise de biotechnologie spécialisée dans le domaine de l’immunothérapie active pour traiter des maladies auto‐immunes, inflammatoires et cancéreuses, publie aujourd’hui ses résultats financiers semestriels au 30 juin 2010.

Ce premier semestre a été marqué par la réussite de l’introduction en bourse et par l’atteinte de jalons significatifs dans l’étude de phase I/II dans le lupus et de phase IIa dans la polyarthrite rhumatoïde. Sur le plan financier, les résultats semestriels font ressortir un niveau de charges opérationnelles, y compris les investissements en R&D, et de trésorerie en ligne avec ce qui avait été annoncé lors de l’introduction en bourse.

Les chiffres clés

en K€ 30/06/2010 30/06/2009 31/12/2009
Total produits d’exploitation 4 252 370
Dont subventions d’exploitation 0 248 248
Total charges d’exploitation 4 701 3 248 8 747
Dont dépenses en R&D 3 574 2 700 7 799
Résultat d’exploitation -4 698 -2 996 -8 377
Résultat courant avant impôts -4 909 -2 998 -8 409
Impôts sur les bénéfices -584 -766 -1 532
Résultat net -4 333 -2 219 -6 891

Trésorerie de clôture 12 694 4 104 2 284

Commentant les résultats publiés sur ce 1er semestre de l’année, Guy-Charles Fanneau de La Horie, Directeur Général de Néovacs, déclare : « nous poursuivons les investissements destinés au développement clinique de nos deux candidats-médicaments, le TNF-Kinoïde et l’IFNα-Kinoïde. Grâce aux efforts menés par l’équipe, les études cliniques dans les maladies de lupus et de polyarthrite rhumatoïde avancent conformément à nos attentes. En ce début de second semestre 2010, nous passons ainsi aux étapes suivantes et recrutons de nouveaux patients, qui seront traités avec des doses supérieures de produit. Au plan financier, la hausse maitrisée de nos dépenses opérationnelles et notre niveau solide de trésorerie nous permettent de poursuivre, comme prévu, les plans de développement de nos candidats- médicaments et ainsi démontrer les bénéfices cliniques (efficacité et tolérance) que les Kinoïdes peuvent apporter aux patients. »
Des résultats semestriels conformes au plan de développement présenté lors de l’introduction en bourse :

Sur le semestre, et conformément à ce qu’elle avait annoncé, la société a réalisé d’importants investissements de R&D et de marketing pour atteindre ses objectifs de développement clinique et pour accroître sa notoriété auprès de la communauté scientifique et de l’industrie pharmaceutique. Au premier semestre 2010 les dépenses opérationnelles, qui intégrent ces investissements, ont donc augmenté de 45% à € 4,7 millions, contre € 3,2 millions au 1er semestre 2009 :

– L’ensemble des dépenses allouées à la R&D (€ 3,6 millions contre € 2,7 millions en 2009) représentent 76% des charges opérationnelles du semestre, en augmentation de 32%. La progression s’explique par l’augmentation du nombre d’études cliniques en cours : à l’étude de phase I/II menée avec TNF-Kinoïde pour la maladie de Crohn se sont ajoutées, en début d’année 2010, l’étude de phase IIa dans la polyarthrite rhumatoïde et celle de phase I/II pour IFNα-Kinoïde dans la maladie de lupus

– Les frais administratifs ont progressé significativement et représentaient € 1,1 million sur ce semestre, contre € 0,5 million au 1er semestre 2009. Cette hausse s’explique par l’allocation de ressources, humaine et marketing, en business développement pour accroître la visibilité de la société et de sa technologie auprès de partenaires industriels potentiels; ce poste comprend également des charges exceptionnelles internes liées à l’introduction en bourse, les charges externes ayant été comptabilisées en déduction de la prime d’émission.

La perte opérationnelle ressort à € 4,7 millions, contre € 3 millions au 1er semestre 2009. Il est à souligner qu’une subvention en R& D(1) perçue au 1er semestre 2009, pour un montant de € 247 678, n’a pas été reproduite sur le 1er semestre 2010.

Les produits d’impôts s’élèvent à € 0,6 million au 1er semestre 2010, contre € 0,8 million au 1er semestre 2009. Au 31 décembre 2009, la société disposait d’une créance de € 1,5 million au titre du crédit d’impôt recherche dont le recouvrement est intervenu sur le premier semestre 2010.

Une situation financière solide :

Au 30 juin 2010, la trésorerie de la société s’élevait à € 12,7 millions, grâce notamment :
– Aux € 9,1 millions de fonds (nets des frais d’émission) levés lors de l’admission sur Alternext en avril dernier,
– Et à une consommation nette de trésorerie d’exploitation maîtrisée sur le semestre.

Post-clôture et selon l’échéancier préétabli entre Néovacs et OSEO, la société a reçu fin Août 2010 le versement de l’aide financière accordée par OSEO pour le financement du programme de recherche «Tracker» sur TNF-Kinoïde, dans l’indication de la polyarthrite rhumatoïde. Le montant reçu s’élève à 963 137 euros.

Des perspectives inchangées depuis l’introduction en bourse:

Néovacs a franchi des étapes clés sur ce semestre dans les indications lupus et polyarthrite rhumatoïde :
– Avec l’IFNα-Kinoïde pour le traitement du lupus, Néovacs a obtenu l’accord du comité indépendant de surveillance de l’étude clinique pour démarrer une nouvelle cohorte avec des patients recevant une dose de produit supérieure. Cette autorisation indique la bonne tolérance jusque-là de ce candidat-médicament. Néovacs devrait pouvoir communiquer les résultats de cette nouvelle étude au premier trimestre 2011. La société a également obtenu l’accord des autorités allemandes pour mener cette étude en Allemagne ; cela porte à cinq le nombre de pays dans lesquels les patients seront recrutés.

– Avec le TNF-Kinoïde pour l’indication de la polyarthrite rhumatoïde chez les patients présentant des résistances aux traitements reçus, une première analyse des données a montré l’absence de problème de tolérance chez les patients ayant reçu la première dose. Néovacs a alors démarré le recrutement de nouveaux patients qui se verront administrer une dose de traitement supérieure. La société espère être en mesure de communiquer les résultats préliminaires de cette étude de phase II au 2ème trimestre 2011. Dans l’indication de la maladie de Crohn, les résultats de l’étude clinique de phase I/II avec le TNF -Kinoïde sont attendus comme prévu pour la fin de l’année 2010.

– FIN –

A propos de Néovacs
Néovacs est une société de biotechnologie qui ambitionne de devenir un acteur majeur dans le traitement des maladies auto-immunes et inflammatoires chroniques. Leader dans le domaine de l’immunothérapie active grâce à sa plateforme technologique unique induisant une réponse immunitaire polyclonale, Néovacs développe des candidats-médicaments Kinoïdes; la société souhaite offrir une nouvelle génération de produits biologiques thérapeutiques qui améliorerait la qualité de vie des patients.
Le portefeuille actuel de Néovacs est constitué de 3 candidats-médicaments : le TNF-Kinoïde, l’IFNα-Kinoïde et le VEGF-Kinoïde. Le TNF-Kinoïde est développé dans le traitement des maladies auto-immunes médiées par le TNF. Fin 2008, le TNF-Kinoïde a été sélectionné par Thomson Reuters comme le traitement le plus prometteur entré en essai clinique de Phase II. Le candidat médicament l’IFNα-Kinoïde, une immunothérapie dirigée contre l’interféron alpha (IFNα), est développé dans le traitement du lupus. La R&D de la société a généré un ensemble considérable de brevets.
Pour de plus amples renseignements sur Néovacs, visitez le site web : www.neovacs.com.

Note de mise en garde
Le présent communiqué et les informations qu’il contient ne constituent ni une offre de vente ou de souscription, ni la sollicitation d’un ordre d’achat ou de souscription des actions Néovacs dans un quelconque pays. Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives de la société relatives à ses objectifs. Ces déclarations prospectives reposent sur les estimations et anticipations actuelles des dirigeants de la société et sont soumises à des facteurs de risques et incertitudes tels que la capacité de la société à mettre en œuvre sa stratégie, le rythme de développement du marché concerné, l’évolution technologique et de l’environnement concurrentiel, et tous les risques liés à la gestion de la croissance de la société. Les objectifs de la société mentionnés dans le présent communiqué pourraient ne pas être atteints en raison de ces éléments ou d’autres facteurs de risques et d’incertitude tels que décrits, notamment, dans le prospectus préparé par la société à l’occasion de son introduction en bourse et ayant reçu de l’Autorité des marchés financiers (“AMF”) le visa n° 10-085 en date du 8 avril 2010.