News

Truffle Capital brings you its latest news – in this section you will find news articles, press releases and videos from Truffle as well as updates about our portfolio companies.

You may also read the latest issues of Truffle Capital’s newsletter below.

August 2011

NEOVACS

La présentation orale des résultats aura lieu le 8 novembre 2011 à Chicago‐USA

Paris, le 25 août 2011  ‐ Néovacs® (Alternext Paris : ALNEV), entreprise de biotechnologie leader dans le domaine del’immunothérapie active des maladies auto‐immunes et/ou inflammatoires, annonce aujourd’hui que les résultatsobtenus avec l’IFNα‐Kinoïde dans le lupus bénéficieront d’une présentation orale lors du prestigieux congrès annuelde rhumatologie, organisé par « American College of Rheumatology » et « Association of Rheumatology HealthProfessionals » (2011 ACR/ARHP meeting).  

Sur la base des résultats de l’étude de phase I/II IFN‐K‐001,    le comité scientifique du congrès a retenu pour une présentation orale le sujet « Active immunization against IFNα with IFNα‐Kinoid in SLEpatients is safe, immunogenicand induces down‐regulation of IFN mediated genes ». Seuls les « abstracts » les mieux notés par le comitéscientifique font l’objet de présentations orales : celui‐ci sélectionne les sujets sur la base de résumés scientifiques (aussi appelés Abstracts) en tenant compte de la qualité et de la pertinence des sujets et des résultats observés.

La présentation des résultats finaux de l’étude de Phase I/II avec l’IFNα‐Kinoïde dans le traitement du lupus aura lieule 8 novembre prochain, dans la catégorie : « Systemic Lupus Erythematosus ‐ Clinical Aspects: New Therapies. »  

« La décision du comité scientifique de nous accorder une présentation orale est une excellente nouvelle ; elle attestede la qualité des résultats obtenus avec notre candidat médicament l’IFNα‐Kinoïde et de l’intérêt scientifique qu’ilsreprésentent pour les médecins et les patients souffrant de lupus », déclare Guy‐Charles Fanneau de La Horie,directeur général de Néovacs. Il ajoute : « Les résultats de cette étude de phase I/II seront présentés selon trois axes : tolérance, immunogénicité et activité avec en particulier l’analyse de l’impact de l’administration de l’IFNα‐Kinoïdesur l’expression des gènes surexprimés dans le lupus. »

Pour rappel, l’étude de phase I/II, IFN‐K‐001, menée avec l’IFNα‐Kinoïde, a été effectuée avec 28 patients selon un schéma d’escalade progressive comprenant quatre niveaux de dose (30, 60, 120 et 240 mcg), avec une randomisation en aveugle entre IFNα‐Kinoïde versus placebo dans un ratio 3:1. Le produit était injecté aux jours 0, 7, 28 plus une quatrième injection au jour 84 pour la moitié des patients. Tous les patients inclus souffraient d’un lupus léger à modéré (indice SLEDAI 2 compris entre 4 et 10). Les données publiées ont démontré la bonne tolérance du produit, son efficacité à 100% dans l’induction d’anticorps anti‐interféron  α  (anti IFNα) et une action significative dans la réduction de la surexpression des gènes liés à l’interféron  α et au lupus, preuve de l’activité des anticorps anti‐interféron.  

A propos du lupus aussi appelé lupus érythémateux disséminé (LED)

Le lupus est une affection auto‐immune chronique, menaçant le pronostic vital du malade, dans laquelle l’organisme génère des auto‐anticorps, attaquant surtout l’ADN des cellules. Les estimations de la fréquence de cette maladie varient beaucoup. Une étude citée sur le site internet du Center for Disease Control estime entre 322 000 et un million le nombre de personnes ayant un lupus érythémateux disséminé avéré ou probable aux Etats‐Unis, alors que la fondation Lupus Foundation of America évalue la fréquence de cette maladie à 1,5 million de personnes atteintes aux USA et 5 millions dans le monde entier. Le Lupus peut survenir à tout âge, mais il apparaît généralement chez les personnes âgées de 15 à 45 ans. Environ 90 % des personnes diagnostiquées sont des femmes. Les symptômes peuvent être une fatigue extrême, des articulations douloureuses et enflées, de la fièvre, des rougeurs et des problèmes rénaux. Le lupus peut provoquer de l’arthrite, une insuffisance rénale, une inflammation cardiaque et pulmonaire, des anomalies du système nerveux central, une inflammation des vaisseaux sanguins et des troubles hématologiques. L’arsenal thérapeutique reste très insuffisant. Des chercheurs ont mis en évidence une surproduction d’Interféron alpha, une cytokine jouant un rôle crucial dans la régulation du système immunitaire, qui serait fortement impliquée dans cette maladie. Le marché du lupus est estimé par les analystes à plusieurs milliards de US$.

A propos de Néovacs

Néovacs est une société de biotechnologie qui ambitionne de devenir un acteur majeur dans le traitement des maladies auto-immunes et inflammatoires chroniques. Leader dans le domaine de l’immunothérapie active grâce à sa plateforme technologique unique induisant une réponse immunitaire polyclonale, Néovacs développe des candidats médicaments Kinoïdes ; la société souhaite offrir une nouvelle génération de produits biologiques thérapeutiques qui soignerait et améliorerait la qualité de vie des patients. Le portefeuille actuel de Néovacs est constitué de 2 candidats médicaments en phase de développement clinique: le TNF-Kinoïde (ou TNF-K) et l’IFNα-Kinoïde (ou IFN-K).Le TNF-K est développé dans le traitement des maladies  auto-immunes médiées par le TNF dont la polyarthrite rhumatoïde (Phase IIa) et la maladie de Crohn (Phase IIa).

Le candidat médicament l’IFNα-K, une immunothérapie dirigée contre l’interféron alpha (IFNα), est développé dans le traitement du lupus. Les premiers résultats d’une étude de Phase I/II viennent d’être annoncés et montrent une forte immunogénicité de l’IFN-K, sa très bonne tolérance et une activité pharmacodynamique prometteuse. Les résultats définitifs seront communiqués en septembre 2011.La R&D de la société a généré un ensemble  important de brevets. Ses principaux investisseurs  historiques  sont Truffle Capital, Novartis Venture Fund et OTC asset management.

Néovacs a levé plus de 10 millions d’euros en 2011 auprès d’investisseurs qualifiés.

Pour de plus amples renseignements sur Néovacs, visitez le site web : www.neovacs.com