News

Truffle Capital brings you its latest news – in this section you will find news articles, press releases and videos from Truffle as well as updates about our portfolio companies.

You may also read the latest issues of Truffle Capital’s newsletter below.

March 2012

PROSEP

MONTRÉAL (QUÉBEC), le 9 mars 2012 – ProSepinc. (TSX : PRP) (« ProSep » ou la « Société »), qui se consacre à fournir des solutions de traitement à l’industrie pétrolière et gazière, a annoncé aujourd’hui ses résultats financiers pour le trimestre et l’exercice terminés le 31 décembre 2011. Tous les montants indiqués sont exprimés en dollars canadiens, à moins d’indication contraire.

« L’année 2011 a été marquée par d’importants investissements pour ProSep. Nous avons renforcé nos équipes d’ingénierie de procédés et de développement des affaires et créé un des portefeuilles de solutions de pointe du secteur. Nous avons noué des partenariats prometteurs avec Flint Energy Services Ltd. au Canada, et avec Kolon Group Inc. et le président du conseil de cette société opérant en Corée du Sud. Nous avons aussi conclu deux financements par capitaux propres avec d’importants partenaires financiers stratégiques, déclare Jacques L. Drouin, président et chef de la direction.

Comme prévu, les activités de restructuration de la Société ont eu une incidence négative sur nos résultats financiers en 2011. Étant donné les réalisations notables des deux derniers trimestres, nous croyons que 2012 sera une année charnière pour ProSep. Nos carnets d’opportunités et de commandes augmentent à un rythme rapide, ce qui devrait se traduire par des produits records en 2012. Enfin, le déploiement de nos technologies propriétaires s’accélère, et nous avons obtenu des résultats prometteurs au Mexique, en Arabie saoudite et en Norvège. »

Principaux faits saillants de l’exercice et événements postérieurs:

Finances

  • Produits de 33,7 M$ pour l’exercice terminé le 31 décembre 2011, en baisse de 3 % par rapport aux 34,7 M$ dégagés en 2010, en raison d’un carnet de commandes moindre au début de 2011. Les récents contrats obtenus permettent de tabler sur une croissance importante des produits en 2012.
  • Marge brute de 8,1 M$ ou 24 % des produits pour l’exercice, comparativement à 10,3 M$ ou 30 % des produits en 2010.
  • BAIIA négatif de 7,9 M$, contre un BAIIA négatif de 1,9 M$ en 2010, en raison de la diminution de la marge brute et des investissements requis pour mettre en œuvre les changements organisationnels.
  • Perte de 15,1 M$ (0,07 $ par action) pour l’exercice, comparativement à une perte de 4,3 M$ (0,02 $ par action) en 2010. Ceci comprend les pertes de valeur enregistrées en regard de l’écart d’acquisition et de certains autres actifs incorporels.
  • Carnet de commandes de 23,6 M$ à la fin de l’exercice, en hausse de 200 % par rapport aux 7,8 M$ du début de l’exercice. Compte tenu des contrats récemment annoncés, le carnet de commandes se chiffre à 38.8 M$ en date du 29 février 2012.
  • Réalisation de financements par capitaux propres de 15,4 M$ pour la commercialisation, le développement des affaires et les besoins généraux de fonds de roulement.

Opérations commerciales

Contrats obtenus

  • Conclusion de nouveaux contrats de 49,4 M$ en 2011, soit le double des contrats de 23 M$ signés en 2010.
  • Annonce de nouveaux contrats d’environ 20 M$ au cours des deux premiers mois de 2012.
  • Obtention de deux importantes commandes d’une valeur totale d’environ 16 M$ portant sur la nouvelle gamme de systèmes de traitement de l’eau de mer et d’injection d’eau.
  • Vente du plus important système de traitement de l’eau de production en mer, évalué à 6,5 M$ et destiné à être installé en Asie du Sud-Est.
  • Vente de la technologie propriétaire de dessalement de la Société à un important producteur de pétrole et de gaz d’Amérique latine après que furent mises en évidence une amélioration notable du processus de dessalement, une réduction de la consommation d’eau et une amélioration de la qualité du pétrole.
  • Amélioration de la stratégie de soumission et augmentation importante de la taille et de la qualité du carnet d’opportunités.

Essais sur le terrain prometteurs

  • Conclusion d’une entente d’essai en conditions réelles en Arabie saoudite pour évaluer les gains de production et les économies de produits chimiques pouvant résulter d’une des technologies propriétaires de la Société.
  • Début de la mise au point, chez divers clients, des essais du système propriétaire de déshydratation du gaz et des systèmes de traitement de l’eau de production de ProSep.
  • Réussite du développement et des essais de la phase IV de ProDry (système propriétaire de déshydratation du gaz), dont les résultats positifs ont prouvé la robustesse et l’adaptabilité.

Ententes commerciales

  • Conclusion d’une importante alliance stratégique avec Flint Energy Services Ltd., un important fournisseur de services et d’équipement pour la production pétrolière et gazière non conventionnelle, situé au Canada.
  • Création de ProSepKolon, coentreprise formée avec Kolon Group et le président du conseil de cette société, en Corée du Sud, afin de cibler les marchés en pleine croissance de l’ingénierie, approvisionnement et gestion de construction, ainsi que des chantiers navals, ce qui s’est récemment traduit par l’octroi d’un premier contrat de 3,3 M$ pour la fourniture d’un système de traitement du gaz par l’intermédiaire d’une firme d’ingénierie coréenne.

Exploitation

  • Mise en œuvre d’une nouvelle stratégie d’intégration mondiale afin d’améliorer l’affectation des ressources et l’efficience en prévision de la croissance future.
  • Amélioration, dans toute l’entreprise, de la compréhension des technologies propriétaires de la Société et de la capacité à les promouvoir.
  • Obtention de la certification ISO 9001 : 2008 pour toutes les opérations.
  • Déménagement des activités norvégiennes à Haugesund, important centre pétrolier et gazier, et embauche d’ingénieurs de procédés chevronnés.
  • Maintien d’un excellent dossier sur le plan de la santé, de la sécurité et de la protection de l’environnement, et d’un taux global d’incidents à déclarer nul depuis deux ans.
  • Renforcement des équipes de direction et d’ingénierie grâce aux initiatives suivantes :
    • Nomination de Claude Samson, CA, MBA, cadre supérieur accompli comptant une trentaine d’années d’expérience en finance, au poste de chef de la direction financière et de secrétaire corporatif.
    • Nomination de Gary Blizzard, MBA, cadre chevronné comptant plus de 25 ans d’expérience dans divers segments du secteur de l’énergie, au poste de vice-président exécutif, ingénierie de procédés et développement de produits.
    • Nomination de Carl Nilsson, M.Sc. (physique), spécialiste en écoulement polyphasique, au poste de directeur, ingénierie de procédés et développement de produits.
    • Michael M. Browne, ing., vétéran du secteur comptant plus de 25 ans d’expérience en ingénierie et en exploitation, nommé au poste de président et directeur général de ProSep (USA) Inc.
    • Investissement dans le recrutement d’une équipe exceptionnelle de spécialistes chevronnés du secteur pour compléter les équipes d’ingénierie de procédés et de développement des affaires.
  • Nomination de Monsieur Jean-François Fourt, cofondateur et directeur général de Truffle Capital, au conseil d’administration. M. Fourt est un entrepreneur et un investisseur aguerri dans les domaines des technologies et des ressources propres, dans la SiliconValley et en Europe.
  • Classée au Palmarès Technologie Fast 50MC de Deloitte pour la troisième année consécutive.


Principaux points saillants financiers (en millions de dollars, sauf pour les montants par action)

* La marge brute est une mesure financière non conforme aux IFRS que la Société définit comme la marge excluant l’amortissement.

** Le BAIIA est une mesure financière non conforme aux IFRS que la Société définit comme le bénéfice ou la perte lié aux opérations, exclusion faite de l’amortissement, des charges financières et des impôts sur le résultat.

*** Le fonds de roulement net investi est une mesure financière non conforme aux IFRS que la Société définit comme suit : (trésorerie affectée + clients et autres débiteurs + stocks + charges payées d’avance) – (fournisseurs et autres créditeurs + produits différés).

Résultats financiers

Le présent communiqué contient les résultats consolidés. Pour obtenir des résultats financiers détaillés, veuillez consulter le rapport de gestion et les états financiers audités pour l’exercice terminé le 31 décembre 2011.

Produits

ProSep a enregistré des produits consolidés de 33,7 M$ durant l’exercice terminé le 31 décembre 2011, en recul de 3 % par rapport aux 34,7 M$ générés en 2010. La croissance de 28 % et 6 % respectivement enregistrée par les activités en Asie-Pacifique et aux États-Unis a été contrebalancée par une diminution des produits provenant des activités en Europe et au Moyen-Orient du fait des activités de restructuration qui ont touché l’unité opérationnelle norvégienne. En raison d’un faible carnet de commandes au début de 2011 et d’un long cycle de vente, l’augmentation récente du carnet de commandes ne commencera à se traduire par une hausse des produits qu’au premier trimestre de 2012. Le carnet de commandes de la Société, qui se chiffrait à 7,8 M$ au début de 2011, se chiffrait à 38.8 M$ au 29 février 2012.

Au cours du dernier trimestre de 2011, ProSep a enregistré des produits consolidés de 7,3 M$, en baisse de 13 % par rapport aux 8,5 M$ dégagés durant la même période en 2010. La forte croissance (35 %) des produits tirés des activités en Asie-Pacifique n’a pas compensé les baisses subies par les activités aux États-Unis et les activités en Europe et au Moyen-Orient.

Marge brute

En 2011, la marge brute s’est chiffrée à 8,1 M$, soit 24 % des produits, comparativement à 10,3 M$ ou 30 % des produits en 2010. Les marges attribuables aux activités aux États-Unis et en Asie-Pacifique ont été stables sur douze mois. Cependant, plusieurs changements importants mis en œuvre durant l’exercice au sein de la division norvégienne ont temporairement affecté sa capacité de promouvoir de nouvelles technologies. Ces changements étaient requis pour mieux aligner les activités de cette unité opérationnelle sur les activités commerciales et les activités de développement de produits de la Société. La croissance vigoureuse enregistrée en Asie-Pacifique a entraîné certains problèmes dans l’exécution des projets, tels des dépassements de coûts. Une provision a également été comptabilisée par la division des États-Unis pour un éventuel problème de rendement lié à un contrat de traitement du pétrole au Moyen-Orient. Des procédés et contrôles ont été mis en place et des ressources ont été affectées afin d’assurer une exécution transparente dans l’ensemble des unités opérationnelles.

Au quatrième trimestre, la marge brute consolidée s’est chiffrée à 1,5 M$, soit 21 % des produits, comparativement à 3,2 M$ ou 38 % des produits durant la même période en 2010. La diminution de la marge brute au quatrième trimestre de 2011 s’explique essentiellement par les éléments évoqués ci-dessus. La marge brute de la période correspondante de 2010 était exceptionnellement élevée en raison des économies découlant de l’achèvement de projets et de la composition des contrats.
BAIIA et perte de l’exercice

La Société a enregistré un BAIIA négatif de 7,9 M$ pour l’exercice terminé le 31 décembre 2011, contre un BAIIA négatif de 1,9 M$ en 2010. La baisse générale des prises de commandes et de la marge brute et les coûts essentiellement ponctuels liés à la mise en œuvre de diverses initiatives stratégiques expliquent cet écart. Ces initiatives ont été entreprises afin d’élargir l’offre de la Société, d’accélérer la commercialisation de ses technologies les plus prometteuses et d’atteindre ses objectifs de croissance. Cette stratégie a commencé à porter fruit au deuxième semestre de 2011. En particulier, la nature et la qualité des débouchés se sont considérablement améliorées, ce qui s’est traduit par une augmentation du nombre de nouveaux contrats et un renforcement du carnet de commandes. La promotion des nouvelles technologies a également gagné en efficacité, comme en témoigne l’octroi récent de deux contrats d’une valeur totale d’environ 16 M$ portant sur la nouvelle gamme de systèmes de traitement de l’eau de mer et d’injection d’eau de la Société.

La perte pour l’exercice terminé le 31 décembre 2011 a atteint 15,1 M$ (0,07 $ par action), comparativement à une perte de 4,3 M$ (0,02 $ par action) pour 2010. Outre les éléments ci-dessus qui ont affecté le BAIIA, l’écart d’acquisition et certains autres actifs incorporels ont subi une perte de valeur de 3,7 M$, ce qui explique en majeure partie le reste de l’écart.

Les pertes de base et diluée par action ont été établies d’après le nombre moyen pondéré de 229 721 582 actions ordinaires en circulation durant les douze mois de l’exercice 2011. Au 31 décembre 2011, il y avait 418 104 388 actions ordinaires émises et en circulation, contre 191 798 008 un an plus tôt. Au 31 décembre 2011, les liquidités détenues par ProSep s’élevaient à 4,1 M$, contre 3,7 M$ au 31 décembre 2010.

Renseignements concernant la conférence téléphonique et la conférence diffusée en direct sur le Web

ProSep tiendra une conférence téléphonique et une conférence diffusée en direct sur le Web le vendredi 9 mars 2012 à 8 h (HE) afin de passer en revue les résultats et les points saillants financiers du trimestre et de l’exercice terminés le 31 décembre 2011. Vous pouvez suivre la conférence par téléphone en composant le 1-416-981-9000 ou le 1-800-381-7839.  Une diffusion en direct sur le Web, en version audio, de la conférence téléphonique sera disponible sur le site Web de ProSep, sous le calendrier des événements dans le centre des actualités et des investisseurs, et sur le site www.marketwire.com. Pour écouter la conférence en différé, composez le 1-416-626-4100 ou le 1-800-558-5253 et entrez le code de réservation 21580615.
Déclarations réglementaires

ProSep a déposé ses états financiers consolidés annuels audités pour l’exercice terminé le 31 décembre 2011, ainsi que le rapport de gestion connexe, auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières. Ces documents seront disponibles auprès de SEDAR sur le site www.sedar.com et sur le site Web de la Société, www.prosep.com.

À propos de ProSep

ProSep est un fournisseur de technologies de traitement à l’industrie pétrolière et gazière. ProSep conçoit, met au point, fabrique et commercialise des technologies pour séparer les hydrocarbures, l’eau et le gaz issus de la production pétrolière et gazière. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter le site www.prosep.com.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué de presse peut contenir des énoncés prospectifs concernant notamment les activités et la performance financière prévue de ProSepinc. Ces énoncés se fondent entre autres sur les hypothèses, attentes, estimations, objectifs, plans et intentions actuels de la Société concernant les produits et les charges, sur les contextes économique et sectoriel dans lesquels la Société exerce ses activités ou qui pourraient avoir une incidence sur celles-ci, sur la capacité de la Société à attirer de nouveaux clients et consommateurs, ainsi que sur ses frais d’exploitation, ses matières premières et ses approvisionnements en énergie, lesquels sont tributaires d’un certain nombre de risques et d’incertitudes. Les énoncés prospectifs se caractérisent habituellement par l’emploi du conditionnel, de mots tels que «croire», «projeter», «s’attendre à», «avoir l’intention de», «prévoir», «estimer», «avoir pour objectif» ou «continuer», ainsi que par l’emploi de ces mots à la forme négative et de mots ou d’expressions semblables. Les résultats réels pourraient différer sensiblement des conclusions, prévisions ou projections énoncées dans de telles informations prospectives. Les prévisions faites dans ces énoncés sont tributaires d’un certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient faire en sorte qu’elles diffèrent sensiblement des résultats réels. Les facteurs susceptibles de provoquer de tels écarts comprennent notamment la capacité de la Société à mettre au point, fabriquer et commercialiser avec succès de l’équipement et des services à valeur ajoutée, la disponibilité des fonds et des ressources nécessaires à la poursuite de ses activités et de ses projets, les changements apportés aux lois et aux règlements, la concurrence, les avancées technologiques, les modifications apportées aux politiques gouvernementales et économiques, l’inflation et le contexte économique général des secteurs géographiques dans lesquels ProSepinc. exerce ses activités. Ces facteurs, ainsi que d’autres, requièrent un examen attentif; il serait donc inapproprié de se fier indûment aux énoncés prospectifs.