News

Truffle Capital brings you its latest news – in this section you will find news articles, press releases and videos from Truffle as well as updates about our portfolio companies.

You may also read the latest issues of Truffle Capital’s newsletter below.

May 2012

TRUFFLE CAPITAL

Son invention brevetée, sur la technologie d’amplification des gènes, numéro 2 en revenus 2011 pour l’université de Stanford

Une cérémonie se tient le 31 mai à Stanford University (http://www.stanford.edu/ ).

Paris, le 31 mai 2012 – Les co-fondateurs et associés de Truffle Capital, acteur majeur du capital-risque européen, ont le plaisir d’annoncer que leur co-fondateur et associé, le Dr Philippe Pouletty, vétéran de l’industrie des biotechnologies en tant que médecin, chercheur, entrepreneur et investisseur, fait aujourd’hui son entrée dans le prestigieux « Stanford University Hall of Fame of Inventors  », grâce à son invention sur la technologie d’amplification des gènes.

Une invention placée sous le signe de la réussite – En 1986-87, lors de ses deux années de chercheur post-doctoral au « department of medical microbiology & Immunology » de  l’université de Stanford dans la Silicon Valley (classée troisième dans le top-400 des meilleures universités mondiales en 2011-2012  http://www.timeshighereducation.co.uk/world-university-rankings/2011-2012/top-400.html), Philippe
Pouletty a inventé et breveté la technologie d’amplification des gènes utilisant la transcripase inverse et l’ARN polymérase. Cette invention brevetée est l’une des inventions les plus rémunératrices pour Stanford University dans l’histoire de l’université. Elle a, en effet, permis de générer plus de 20 millions de dollars de redevances pour Stanford (seules 13 inventions on dépassé la barre de 5 millions de dollars de redevances dans l’histoire de Stanford en 42 ans). Notamment licenciée et exploitée par BioMérieux et Gen-Probe, cette technologie d’amplification des gènes forme le cœur de la technologie innovante de cette dernière entreprise, qui vient d’être rachetée pour 3.7 milliards de dollars par Hologic. Grâce à ses travaux de chercheur-inventeur, le Dr Philippe Pouletty devient ainsi l’un des quelques membres de la « Stanford University Hall of Fame of Inventors ».

La technologie d’amplification des gènes – Cette technologie d’amplification des gènes permet d’obtenir, à partir d’un échantillon complexe et peu abondant, et en environ 30 minutes, des milliards de copies exactes d’un fragment d’ADN ou d’ARN spécifique et de longueur définie. Elle utilise deux enzymes, la transcriptase inverse et l’ARN polymérase, afin de synthétiser de multiples copies d’ARN à partir de l’ADN et de recopier de nouvelles copies d’ADN à partir des copies d’ADN, l’amplification des copies étant très rapide, très fiable et exponentielle à chaque cycle ADN-ARN-ADN. Cette technologie trouve de nombreuses applications en recherche fondamentale (identification de nouveaux gènes, clonage, biologie synthétique…) et en médecine (diagnostic des maladies infectieuses et génétiques, des cancers…). Contrairement à la technique de la PCR (Polymerase Chain Reaction inventée par le prix Nobel Kary Mullis 3 ans avant), qui double le nombre de copies d’ADN à chaque cycle et nécessite 20 à 40 cycles consécutifs, la technologie inventée par Philippe Pouletty n’en utilise que 2 ou 3, chaque cycle générant des milliers de copies de manière exponentielle. Ce qui en a fait une technologie de rupture dans ce domaine.  Larry Burg et John Boothroyd sont co-inventeurs du brevet aux côtés de Philippe Pouletty.

Philippe Pouletty explique : « Imaginer sur une pelouse ensoleillée du campus de Stanford la théorie de cette méthode puis démontrer au labo l’amplification massive d’un gène du toxoplasme par l’utilisation alternative d’ARN polymérase et de reverse transcriptase, a été un des plus beaux jours de ma vie de jeune chercheur. Grâce à l’environnement d’une grande université et à l’émulation fantastique d’autres chercheurs dans un laboratoire de pointe, on devient naturellement plus créatif ». il ajoute : « Je suis ravi que les redevances de ce brevet aient pu financer de nouveaux projets, des équipements de pointes, de nombreux étudiants et chercheurs à Stanford et que de meilleurs outils de diagnostic soient à la disposition des médecins ».

Le savoir-faire du Dr Philippe Pouletty, co-fondateur de Truffle Capital – Cette invention s’inscrit dans le parcours de Philippe Pouletty, pionnier de l’industrie des biotechnologies, qui est aujourd’hui l’un des quatre fondateurs et dirigeants de Truffle Capital, acteur majeur du capital risque européen dont le portefeuille comprend des entreprises dans les domaines des sciences de la vie, des technologies de l’information et de l’énergie.
Parmi les sociétés du portefeuille des sciences de la vie, gérées par Philippe Pouletty, plusieurs sociétés cotées en bourse :
Carmat (Code ISIN : FR0010907956 – ALCAR), qui développe un cœur artificiel total,
 Deinove (Code ISIN : FR0010879056 – ALDEI), qui développe des technologies bactériennes pour produire des biocarburants à partir de la biomasse,
 Neovacs (Code ISIN : FR0004032746 – ALNEV), qui développe des vaccins thérapeutiques pour les maladies auto-immunes et inflammatoires graves,
 Vexim (Code ISIN : FR0011072602 ALVXM), société de dispositifs médicaux spécialisée dans le traitement mini-invasif des fractures vertébrales.

A propos de Truffle Capital
Fondée en 2001 à Paris, Truffle Capital est un acteur européen incontournable du capital-risque qui investit et se consacre à la construction de leaders technologiques dans les domaines des Technologies de I ’Information, des Sciences de la Vie et de l’Energie. Fort de plus de 500 millions d’euros sous gestion, Truffle Capital est dirigée par une équipe de quatre associés aux expériences entrepreneuriales et d’investissements réussies, tant en Europe qu’aux Etats-Unis, Jean-François Fourt, Henri Moulard, Philippe Pouletty et Bernard-Louis Roques. Truffle Capital vise à obtenir des rendements financiers supérieurs grâce à sa connaissance du métier, son réseau étendu et sa focalisation sur les spin-offs pour détecter des opérations potentielles en phase avec les besoins latents du marché. Depuis sa création, Truffle Capital a investi dans 47 sociétés dont près de 80% sont basées en France. Pour plus d’informations, visitez www.truffle.fr.

Contact presse
ALIZE RP
Caroline Carmagnol
06 64 18 99 59 / caroline@alizerp.com

Annexe

Biographie et photo du Dr Philippe Pouletty
Philippe Pouletty, co-fondateur de Truffle Capital et Président d’Honneur de France Biotech
Docteur en Médecine (Université Paris VI), immunologiste, ancien interne des Hôpitaux de Paris, major de l’Institut Pasteur (immunologie), Philippe Pouletty a été chercheur post-doctoral à Stanford University. Il est l’inventeur de 29 brevets, dont le deuxième brevet le plus rémunérateur pour Stanford University. Philippe Pouletty est co-fondateur et directeur général de Truffle Capital, un acteur majeur du capital-risque européen totalisant 500 millions d’euros sous gestion, et est responsable du portefeuille des Sciences de la Vie. Il a été président, pour quatre mandats consécutifs, de France Biotech, l’association française des entreprises de biotechnologie et vice-chairman d’Europabio, la fédération européenne des biotechnologies. Il est également fondateur de trois sociétés de biotechnologie en Europe et aux Etats-Unis dont deux ont été cotées en bourse et ont capitalisé environ 800 millions de dollars : SangStat vendue à Genzyme 600 millions de dollars – et Conjuchem cotée en 2000 à Toronto. Il est membre du conseil d’administration de treize entreprises de biotechnologie et de dispositifs médicaux : Carmat (co-fondateur), Deinove (fondateur et président), Innate Pharma, Myopowers (Suisse), Neovacs, Pharnext (co-fondateur), Plasmaprime, Splicos (fondateur et président), Symetis (Suisse), Theraclion, Theradiag, Vexim (co-fondateur) et WittyCell (fondateur). Philippe Pouletty a été à l’origine de plusieurs initiatives gouvernementales en France en faveur de la recherche et de l’innovation, parmi lesquelles la loi de 1999 sur la simplification du droit des sociétés (SAS), le « Plan Biotech 2002 » pour relancer et développer la biotechnologie et le statut de la Jeune Entreprise Innovante (JEI) qui accorde d’importantes exonérations fiscales aux entreprises technologiques. Il a aussi directement influencé, auprès du gouvernement, la création de l’Agence Nationale pour la Recherche et des Fondations de recherche. Philippe Pouletty est lauréat 1999 de l’American Liver Foundation et chevalier de la Légion d’Honneur.