abivaxlogo.jpeg
Communiqué de presse

ABIVAX REÇOIT LE “BEST TECHNOLOGY AWARD” AUX EUROPEAN MEDISCIENCE AWARDS 2020

• Reconnaissance du mécanisme d’action innovant et unique d’ABX464, avec ses caractéristiques antivirales, anti-inflammatoires et réparatrice tissulaire

• ABX464 testé en Phase 2b dans la rectocolite hémorragique, en Phase 2a dans la polyarthrite rhumatoïde et en Phase 2b/3 dans la Covid-19 chez les patients à risque élevé ; une étude « pivot » de Phase 2b/3 dans la maladie de Crohn est en préparation

• ABX464 a le potentiel pour traiter diverses indications dans le domaine des maladies inflammatoires chroniques

PARIS, France, le 16 novembre 2020 – 18h30 (CET) – Abivax SA (Euronext Paris : FR0012333284 – ABVX), société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé aujourd’hui avoir reçu la distinction de « Meilleure Technologie » aux European Mediscience Awards 2020. Ce prix reconnait des solutions hautement innovantes, suffisamment financées et capables de devenir un succès commercial important et, parmi les quatre premières entreprises présélectionnées, la technologie d’Abivax a convaincu le jury de Mediscience.

Abivax a reçu cette distinction pour ABX464, son candidat-médicament innovant, premier de sa classe et développé à partir de la chimiothèque de l’entreprise comprenant plus de 2 200 petites molécules. Avec son effet antiviral et anti-inflammatoire ainsi qu’avec ses caractéristiques de réparation tissulaire, tous démontrés dans plusieurs études précliniques et cliniques, ABX464 a le potentiel de traiter diverses maladies inflammatoires chroniques aiguës et sévères. Le programme clinique avancé d’ABX464 se concentre actuellement sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), comprenant la RCH et la maladie de Crohn. ABX464 est également testé dans la polyarthrite rhumatoïde et, plus récemment, dans la Covid-19 pour évaluer son potentiel à prévenir l’hyper-inflammation et d’inhiber la réplication du virus SARS-CoV-2 chez les patients à risque élevé. La Société explore constamment de nouvelles indications dans lesquelles ABX464 pourrait se montrer bénéfique pour les patients.

« Nous sommes fiers et honorés de recevoir le « Best Technology Award » et je tiens à remercier toute l’équipe d’Abivax pour ses efforts et son engagement. Ce prix valide une fois de plus le potentiel prometteur de notre candidat-médicament, ABX464. Les résultats récemment communiqués de l’étude de maintenance de Phase 2a dans la rectocolite hémorragique après deux ans de traitement ont confirmé son bon profil de tolérance et son efficacité prometteuse à court et long-terme, indique le Prof. Hartmut Ehrlich, Directeur Général d’Abivax. « La molécule phare d’Abivax a le potentiel de devenir la première d’une nouvelle classe de médicaments qui sont administrés facilement par voie orale et pourrait donc fondamentalement changer le paradigme de traitement des maladies inflammatoires chroniques, un marché considérable avec un besoin médical hautement insatisfait. Nous sommes impatients d’explorer et de développer d’avantage l’intégralité du potentiel d’ABX464 pour le bénéfice de tous les patients ayant besoin de nouvelles options thérapeutiques. »

A propos du mécanisme d’action d’ABX464 ABX464 est un candidat médicament oral hautement différencié doté de propriétés anti-inflammatoires et dont le mécanisme d’action innovant est basé sur la régulation positive d’un microARN unique (miR-124). Il a été démontré qu'ABX464 ciblait le Cap Binding Complex (CBC) constituant ainsi un mécanisme d’action nouveau et innovant pour des médicaments anti-inflammatoires. En se liant au CBC qui se situe à l’extrémité 5’ des ARN, ABX464 renforce les fonctions biologiques de CBC dans la biogenèse de l’ARN cellulaire. De manière spécifique, ABX464 améliore l’expression et l’épissage sélectif d’un ARN non codant unique conduisant à l’expression du miRNA-124 aux propriétés anti-inflammatoires. En effet, miRNA-124 régule à la baisse l’expression des cytokines pro-inflammatoires et des chimiokines, telles que TNF-α, Il-6 et MCP-1, freinant ainsi l’inflammation et suggérant un fort potentiel comme traitement thérapeutique anti-inflammatoire. Une multiplication par 7 à 10 fois du niveau de miR-124 a été observée dans les biopsies colorectales des patients souffrant de rectocolite hémorragique et traités par ABX464. ABX464 n’impacte pas l’épissage des gènes cellulaires.