truffle_capital_partners.jpg

Truffle Capital veut lever jusqu'à 800 millions d'euros

Le seul Fonds européen à créer et à accompagner jusqu'au succès les innovations radicales et disruptives s'apprête à créer un nouveau véhicule d'un montant compris entre 600 et 800 millions d'euros destiné à être fortement investi dans la santé.

Selon les informations de WanSquare, Truffle Capital qui vient de clôturer un fonds de 390 millions d'euros destiné à être investi à hauteur de 250 millions d'euros dans la biotech et de 140 millions d'euros dans la fintech et l'insurtech réfléchit activement au lancement d'un nouveau fonds qui serait doté de 600 à 800 millions d'euros. Ce fonds aurait vocation à être investi à hauteur de 60-70 % dans le Medical Device, donc les instruments à destination de la santé, et à hauteur de 30-40 % dans les biotechnologies. De fait il devrait prendre le nom de Medeor, qui en latin signifie "apporter un traitement". Créé en 2001, Truffle Capital se distingue des autres sociétés de gestion grâce à un business model unique : la société de gestion est systématiquement le principal investisseur dans ses participations, souvent en position majoritaire pendant la phase initiale, et accompagne ses entreprises jusqu'à un stade avancé de leur développement. En une quinzaine d'années, Truffie Capital a ainsi accompagné plus de 70 entreprises, dont 80 % ont été créées par ou avec le soutien des équipes de la société de gestion, a réalisé avec succès l'introduction en Bourse de 13 de ses participations et effectué 17 cessions. Environ 60 % des fonds levés sont d'origine française et 40 % internationale. Parmi les investisseurs des Fonds Truffle, on retrouve notamment Obratori (Groupe l'Occitane), le Groupe Guerbet, le Groupe Agrica, la Cipav, le Groupe BPCE, la Caisse Centrale de Réassurances (CCR), ProBTP, Sopra Steria et de nombreux family offices français et internationaux. Le Fonds de Réserve pour les Retraites a également confié fin 2017 un mandat, parmi les tout premiers dédiés au Venture Capital français, à Truffle Capital. Fidèle à sa philosophie ce fonds Medeor investirait un gros tiers de son enveloppe dans le financement des plus belles sociétés du portefeuille actuel, un autre tiers dans l'identification d'entreprises françaises susceptibles de devenir des leaders mondiales dans leurs spécialités et le solde dans des entreprises qui viendraient s'installer en France. En profitant notamment des nouveaux dispositifs dévoilés lors du sommet Choose France permettant d'accélérer la délivrance de visas aux ingénieurs et chercheurs et de le leur faciliter l'attribution de BSPCE. Ce nouveau fonds dont la gestation n'a pas encore débuté sera le gros projet de Truffle Capital pour l'année 2020. Tout en continuant à veiller sur son portefeuille de pépites. Notamment Abivax, société au stade clinique qui exploite ses plateformes antivirales et immunitaires pour optimiser ses candidats médicaments afin de guérir le VIH et traiter les affections inflammatoires, ainsi que le cancer. En 2018, les résultats impressionnants de deux essais cliniques de phase II A ont confirmé le potentiel de la molécule phare ABX-464 pour éradiquer le VIH et guérir les maladies inflammatoires gastro-intestinales. En octobre 2019, Abivax a présenté des résultats cliniques remarquables sur l'efficacité et la tolérance après 12 mois de sa molécule phare, l'ABX464, au cours de la conférence UEG (United European Gastroenterology). Ces données sont considérées comme parmi les meilleures observées dans la colite ulcéreuse dans un essai clinique de phase Il. De fait l'action a vu son cours progresser de plus de 80 % en l'espace d'un an.