la_tribune_spikimm.jpg
BioMedTech Actualité

La biotech française SpikImm a-t-elle trouvé l'anticorps universel contre le Covid ?

"SPKM001 devrait présenter des avantages importants par rapport aux anticorps de première génération grâce à sa capacité de neutralisation large et en monothérapie vis-à-vis des variants d'inquiétude" Dr Hugo Mouquet, directeur du Laboratoire d'Immunologie Humorale à l'Institut Pasteur

Le premier anticorps monoclonal contre le Covid 19 du Français SpikImm confirme son efficacité en essais précliniques. Avec l'avantage de bien fonc-tionner sur tous les variants du virus, il devrait entrer en essais clinique en 2022.

Alors que le virus du Covid s'installe durablement dans la liste des maladies à surveiller et mute sans cesse, comment le soigner ? Malgré l'accélération de la vaccination, Le virus continue à circuler et les médecins ont désormais besoin de traitements. Si la pharmacie Covid est encore mince, les anticorps mono-clonaux commencent à montrer leur intérêt. Et parmi les candidats à de futurs traitements autorisés, certains misent sur une stratégie un peu différente afin de déjouer le cauchemar des mutations.

Avec une même efficacité sur tous les variants "inquiétants", SPKM001 est un candidat prometteur. Lors des premiers essais pré cliniques in vitro et sur des animaux, l'anticorps monoclonal développé par la jeune biotech SpikImm a donné de très bons résultats. Il neutralise efficacement la souche originale du virus, mais aussi les variants Alpha (variant "anglais"), Beta ("Sud-africain"), Gamma ("Brésilien") Delta ("Indien") et Delta Plus.

Retrouvez l'intégralité de l'article en téléchargeant le PDF